dimanche 4 mai 2014

Le matin des fées - 3

Troisième partie, l’émergence

Émergence - 1

Enfin, perchée sur un grand roseau, j’aperçois une larve sombre qui s’agite, comme secouée de soubresauts. Elle est proche, un peu dans l’ombre des saules mais accessible, j’ai les pieds au sec, voilà ma fée !

Émergence - 2

Émergence - 3

Émergence - 4

Émergence - 5

J’attends, j’attends et, de son dos fendu, apparaissent enfin deux gros yeux verdâtres. Quelques longues minutes plus tard, la tête passe. Puis le thorax. Les soies qui retiennent la larve à son exuvie et l’empêchent de tomber sont visibles. Le temps s’écoule sans que rien ne se passe, la libellule agite les pattes, sa tête sèche, son thorax s’épaissit.

Émergence - 6

Émergence - 7

Émergence - 8

Émergence - 9

L’émergence est un moment délicat car l’insecte est très vulnérable. Il ne faut surtout pas l’aider, son corps mou ne résisterait pas à la pression des doigts, vous pourriez également endommager ses ailes et nuire à leur développement. De toute façon, la libellule n’aurait pas encore assez de force pour se maintenir perchée.
Les accidents sont fréquents : prédation (araignées, fourmis, guêpes, oiseaux), développement incomplet (ailes, abdomen) dû à une fragilité de l’espèce ou à la météo (pluie, vent).

Émergence - 10

Émergence - 11

Voir ou revoir :
Le matin des fées - 2
Le matin des fées - 1

2 commentaires:

  1. Une série très émouvante une fois de plus, merci de nous en faire profiter, et pour tes explications Philippe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai repris et complété mon article Naissance d'une fée rédigé pour Vers le vent.
      La dernière partie sera publiée prochainement.
      Bon dimanche Valérie :)

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !