samedi 2 mars 2013

Quadrimaculata vosgienne

Libellule à quatre taches, 26-05-2012, Vosges
  
Comment capter une belle libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata) qui pose à 2 mètres de la rive et que celle-ci, composée de tourbe, de sphaigne et de mousse, s'enfonce sous le poids du photographe? Il suffit de revenir à la voiture et de troquer le 150mm macro pour le zoom 100-400m!

Libellule à quatre taches, 26-05-2012, Vosges
   
Libellule à quatre taches, 26-05-2012, Vosges
  
Voir ou revoir :
Florilège de Nymphes
Le retour de la déprimée
Bref l'empereur

24 commentaires:

  1. OOooooooh....surtout la 1ere photo !!!!!

    RépondreSupprimer
  2. La première est magnifique... ces ailes transparentes ont tant de beaux détails !!
    Bizzz Lolo

    RépondreSupprimer
  3. Whaouh...
    Comme elle est belle la première photo!

    RépondreSupprimer
  4. ELLES sont splendides PHIL tes photos et j'aime cette ambiance aussi bisou

    RépondreSupprimer
  5. Héhéhé
    Bon troque ! ouf tu as eu chaud ;-) Super.
    Bonne soirée Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été pris au piège il y a 2 ou 3 ans, de l'eau jusqu'au bassin et le sol qui fait ventouse, j'ai eu beaucoup de peine à m'en sortir. Bonne soirée Nathalie :)

      Supprimer
  6. Un 100-400, voilà ce qui me manque par moment car cela semble bien utile en certaines circonstances. Ta première photo est un régal et j'avoue que cette libellule me fait de l'effet à chaque fois que je la rencontre. Fais attention à toi quand même Philippe la vase ou les sables mouvants c'est quand même pas top :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 100-400mm est issu de la série L de Canon, c'est un objectif de grande qualité. Son piqué est moins bon que les 300mm et 400mm de la même série mais il permet de varier les cadrages. Il est stabilisé et possède 2 distances de map (1.8m-oo et 6.5m-oo).
      Comme je ne pratique pas l'affut (ou alors de manière fortuite), cet objectif me convient.
      Dans certaines circonstances, quand le sujet est à moins de cent mètres et par beau temps, l'utilisation du multiplicateur en MF est possible. Au delà, flou garanti ;-)
      Pour la macro, tu peux utiliser la map 1.8m-oo et une bague-allonge 21mm pour resserrer le cadre.

      Supprimer
  7. Merci Philippe, l'explication est lumineuse, ne reste plus qu'à passer à l'acte....mais là c'est pas gagné il va falloir être très très convaincant auprès du ministre des finances :-))
    Bonne nuit Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Roger, oui l'investissement est important (environ 1500€).
      Je ne le regrette pas parce qu'il correspond bien à ma pratique de la photo en marchant (oiseaux, insectes, paysages). D'autres photographes privilégieront une focale fixe (300, 400 ou 500mm).
      La solution prônée par Morikan (le 150mm macro de Sigma couplée avec le multiplicateur) est intéressante, on passe de 2.8 à 4.0 en ouverture maxi avec un multiplicateur 1.4 et une focale à 210mm sans manque de netteté trop évident.

      Supprimer
  8. Ah ces belles tachetées ! Bravo ! C'est vrai que le 150 est parfois court ! J'ai de bons résultats avec un converter X 2, pour les approches difficiles ! Quant l'immersion, je me suis vu en caleçon pour tenter d'approcher une belle dans les roseaux, en pure perte ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique cette quadrimaculata ...sur la première image, il y a comme un soleil !

    Cdlt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  10. Woawwwwww, ce qu'elle est belle, et bien poilue celle-ci ! C'est sur que dans les vosges en mais, il vaut mieux avoir une doudoune !
    Superbes photos, comme toutes tes libellules d'ailleurs.
    Merci du partage et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne fait pas froid en mai dans les Vosges ! Enfin il ne fait pas aussi chaud que dans l'Hérault ;-)
      Bonne soirée Pascale :)

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !