mercredi 16 janvier 2013

Le retour de la déprimée

Libellule déprimée, 02-05-2011, Vosges du Nord

Un petit coup de rétroviseur sur la star des mares 2011, la Libellule déprimée (Libellula depressa)...

Très discrète les années précédentes (1 à 3 imagos observés par saison), cette libellule trapue était en nombre sur toutes les stations. Dans les Vosges du Nord dès fin avril et près du Rhin environ 15 jours plus tard.
Pourquoi une espèce presque invisible devient soudainement inévitable ? Quelles conditions ont favorisé son essor ? Cela reste un mystère pour moi. J'ai observé également le phénomène inverse, une abondance suivie de plusieurs années "sèches" tant pour les anisoptères que pour les zygoptères et dans des biotopes très différents. Ainsi l'abondance de 2011 aurait dû permettre l'observation de nombreux imagos en 2012, il n'en a rien été !

Libellule déprimée, 12-05-2011, Vosges du Nord

Libellule déprimée, ponte, 12-05-2011, Vosges du Nord

Libellule déprimée, 23-05-2011, Fahrgiessen

Libellule déprimée, 25-05-2011, Fahrgiessen

Voir ou revoir :
Les déprimées du Fahrgiessen
Depressa

12 commentaires:

  1. Belle série, nostalgie des beaux jours...
    la prem a des couleurs de fin de journée (ou de saison?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une fin de journée, merci Daniel :)

      Supprimer
  2. Oui la première est superbe Philippe, j'aime beaucoup ses couleurs.
    euh, c'est moi ou il y a un problème avec la ponte hihi
    Pourquoi tu ne postes plus sur le blog commun ? :(

    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  3. Les mystères de la nature ... elle sait se faire désirer pour mieux nous plaire . Belle journée à toi .

    RépondreSupprimer
  4. la déprimée c'est bien moi ce matin j'ai tellement froid
    mais ces séries sont tellement belles que je vais mieux
    MERCI pHIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déprimée signifie que son abdomen est aplati, c'est aussi ton cas ? ;-)

      Supprimer
    2. Alors tu n'es pas déprimée ;-)

      Supprimer
  5. Belle série en bleu ! Pas facile à capter la ponte de ces dames, mais vivement que la saison reprenne ! C'est vrai que la pérennité de certaines espèces reste un mystère... Mais si on savait tout... Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté, le mystère, voilà tout ce qui nous émerveille !

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !