jeudi 18 juin 2009

Via orthetrum

Le Grosswoerth par le Nord

Que les latinistes me pardonnent le titre de ce billet !
Je souhaite évoquer une fois encore "la piste des orthétrums". Ce chemin traverse une zone de prairies humides appelée Grosswoerth. Ce nom signifie "la grande presqu'ile" parce qu'il s'agit d'une langue de terre gagnée sur l'ancien lit du Rhin et protégée par des digues. La digue Nord canalise la rivière Sauer, la digue Est l'abrite des crues du Rhin.
Le bois de Munchhausen, coincé entre la digue Est de la Réserve naturelle et la grande digue du Rhin canalisé, vaste vasière, joue le rôle de polder.


A regarder les photos du Groesswoerth, on n'y passerait pas ses vacances malgré l'absence de moustiques. Il n'y a pas de grandes pancartes pour vous dire de ne pas marcher sur la pelouse ou vous inviter à prendre des photos ici et là parce que c'est joli. C'est une zone de prairies humides où les dépressions parfois profondes abritent des roselières et des mares bordées de vieux saules blancs.
C'est ce chemin que j'emprunte avec plaisir lorsque l'irritant pollen des peupliers envahit le Nord-Est de la Réserve. Il est facile d'y observer un grand nombre de papillons, des criquets, des batraciens et des libellules. Juin-juillet est la saison des orthétrums réticulés. Les sympétrums leurs succèderont jusqu'à l'automne.

Prairie humide

Une roselière à gauche

Une mare

Une vasière

Une mare

2 commentaires:

  1. Belle présentation de l'un de tes lieux de "chasse aux dragons" ! C'est quand même plus poétique que ma lône ...

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !