vendredi 28 août 2015

Annus horribilis

Gomphe vulgaire (2013)

Après un printemps riche en émergences - je n’avais jamais photographié autant d’exuvies - la canicule du début d’été a sonné le glas !
Certaines espèces présentes tous les 2 ans environ ne se sont pas montrées, ainsi les libellules déprimées, les anax et les gomphes. Les libellules plus communes ont été étonnamment absentes : libellules à quatre tâches, orthétrums et sympétrums. D’habitude, ces derniers se rencontrent par dizaine.
Malgré des effectifs importants lors des émergences, les libellules fauves ont été assez discrètes. Les populations de cordulies et d’aeschnes semblent stables.
Coté demoiselles, seuls les pennipattes ont été en nombre. Les autres agrions, les caloptéryx, les lestes se font rares. Le déclin des nymphes au corps de feu et des naïades se poursuit…

Gomphe vulgaire (2013)

4 commentaires:

  1. Bonjour Philippe.
    C'est étrange ça oui, en fonction des années, il y a ou il n'y a pas. En attendant je n'ai jamais pris Gomphe vulgaire, plutôt gentil, une fois ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Phil bonsoir et bien de trés belles photos comme toujours bisous

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !