mardi 29 avril 2014

Le mal-aimé

Ragondin

Un après-midi au bord du Fahrgiessen. Je photographie les cardamines des prés. Dans l’herbe, je distingue une masse sombre. Je m’approche, un ragondin ! Il respire, croise mon regard mais ne fuit pas. Est-il blessé, empoisonné, mourant ?
Je penche pour l’empoisonnement car il n’est pas aimé. On peste contre ses galeries qui minent les berges, on le piège.
Une demi-heure plus tard, je reviens sur mes pas. Le ragondin s’anime et me fuit avec une belle énergie. Ouf, il n’était pas mourant mais faisait simplement la sieste !

Ragondin

8 commentaires:

  1. IL est superbe ton ami et je vois qu'il est reparti alors tout s'est bien passé pour lui
    et je préfère la fin des histoires comme celle-ci
    IL aurait pu ne plus repartir le pauvre!!!!!!!!!!!
    LE mal aimé possible mais moi pour le moment il ne me gène pas
    BONNE soirée PHIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un paisible herbivore qui ne fait de mal à personne.
      Bonne soirée France :)

      Supprimer
  2. Mais ton blog est de nouveau ouvert
    je viens tout juste de le remarquer
    c'est bien et tu as raison il doit vivre lui aussi
    bisou PHIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me suis décidé à le poursuivre, ça me manquait. Je continuerai à montrer des libellules mais aussi toute la vie autour. Bises :)

      Supprimer
  3. Très bien pris!
    moi qui ne parviens pas à les approcher...

    RépondreSupprimer
  4. Tu as dû être surpris de le voir ainsi.
    Il y en a dans ma région, mais dés qu'ils sentent la présence de l'homme il fuient, je n'ai réussi qu'à prendre leurs postérieurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le croyais mourant mais il a montré sa vitalité un quart d'heure plus tard, tant mieux !

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !