mardi 27 mars 2012

Naïade au corps vert

Naïade au corps vert

J'ai toujours cru que seule la Naïade aux yeux rouges (Erythromma najas) fréquentait mes stations d'observation près du Rhin. Pendant mon repos forcé récent, l'examen attentif de mes archives m'a révélé que je l'avais parfois confondue avec la Naïade au corps vert (Erythromma viridulum).
La différence la plus évidente se situe au niveau du thorax, la Naïade au corps vert arborant des bandes anthéhumérales complètes ou incomplètes. Le second signe est un x noir à l'extrémité de l'abdomen. Absent de mes photos, j'essaierai de le capter lors d'une prochaine observation.

Naïade au corps vert

Naïades au corps vert (accouplement)
Photos prises en mai et juin 2011

A voir ou à revoir :
Les yeux rouges
Naïades

12 commentaires:

  1. Il va falloir que je revoie mes copies, moi aussi! Merci d'attirer l'attention sur cette confusion: reste à chercher les X...
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cathy :) La plupart du temps, je fais la mise au point sur les yeux et l'extrémité de l'abdomen est donc floue.

      Supprimer
  2. PHIL bonjour et bien je vais noter tes lignes ainsi je vais savoir qui est qui
    Je connais des femmes aux yeux verts mais pas ces libellules
    Pas encore
    Merci alors pour ton partage
    ja dernière me plait beaucoup PHIL
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci France, elles vont bientôt arriver à la Bastide ;-)

      Supprimer
  3. J'apprécie ton envie d'aller "au fond des choses" et de t'attarder sur ces détails, ce qui montre que tu es un vrai passionné. Cela se ressent dans tes photos, et je t'en remercie, Philippe, sans oublier de te féliciter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci AMBre pour ton gentil commentaire :)

      Supprimer
  4. J'espère croiser une des deux , superbe ...

    RépondreSupprimer
  5. Superbe!
    Que diantre, quand vont-elles enfin émerger pour les admirer cette saison?!
    Une très belle série, avec un faible pour la 1 et l'accouplement!
    Bizzz et A+!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Noushka, les températures clémentes permettent d'espérer des émergences précoces mais le faible niveau d'eau en bien des lieux d'observation atténue mon enthousiasme.

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !