jeudi 12 août 2010

Agrions du Rhin

Dès que les premières "vraies" libellules apparaissent sous mon objectif, j'oublie les frêles demoiselles qui continuent de déambuler dans la végétation rivulaire. La pluie de ces derniers jours me donne l'occasion de fouiller le disque dur de mon ordinateur et de les retrouver.
Il s'agit ici des agrions que je rencontre en nombre au bord des étangs et des bras morts du Rhin. J'ai peu à raconter à leur sujet car je les observe assez peu.

Agrion élégant (Ischnura elegans)
Agrion jouvencelle (Coenagrion puella)
Agrion à larges pattes (Platycnemis pennipes)
Agrion portecoupe (Enallagma cyathigerum)

4 commentaires:

  1. Voilà une belle série qui les met à l'honneur!
    C'est pourtant vrai qu'on ne fait plus attention qu'aux anizoptères quand ils débarquent!
    Pas souvent vu les Portes-coupe cette année, chez moi!

    RépondreSupprimer
  2. Ces libellule frêles et fragiles sont parfaitement photographiées. Bravo !
    A bientôt

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !