samedi 15 août 2009

Le sympétrum noir

Plus petit que les sympétrums striés et les sympétrums sanguins, le sympétrum noir (Sympetrum danae) ne se laisse pas facilement approcher.
Aperçu et capté au 300mm, je ne disposais que de clichés flous et masqués par les herbes. Je suis revenu plusieurs fois avant que ce discret sympétrum daigne poser de dos et pas trop loin.



Le sympétrum noir est familier des tourbières, le mâle mature se reconnait à sa couleur noire (les ptérostigmas sont noirs également) et aux taches de jaune sur son abdomen.
A la lecture de sa fiche établie par K.-D.B. Dijkstra dans son Guide des libellules, je me rends compte que j'ai sans doute croisé auparavant des individus de cette espèce, confondant les mâles immatures et les femelles avec des sympétrums striés.

2 commentaires:

  1. C'est une belle rencontre que je n'ai pas fait ici , la perseverence fini toujours par payer , avec la patience elle fait alliance pour mener a la reussite ... je te souhaite de pouvoir l'approcher encore un peu plus pour le plaisir de nos yeux ...

    RépondreSupprimer
  2. C'est une belle rencontre.Le milieu que tu fréquentes est extrêmement riche de variétés! Et maintenant que tu as bien visualisé leurs différents aspects, tu ne manqueras pas de les immortaliser!Bonne continuation!

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !