mercredi 10 juin 2009

Fulva

Libellula fulva commence à disparaitre des berges du Fahrgiessen.
Il subsiste quelques individus que j'identifie très vite à leur vol rasant l'herbe de manière erratique à la recherche de proies.
S'il m'a été facile de la repérer, la réciproque était vraie.
Dotée d'une vue excellente, perchée ou posée dans des endroits dégagés, elle domine.
Lorsque je l'importune, elle fait quelques mètres sur la même berge. Lassée, elle rejoint l'autre rive.
Tandis que le caloptéryx s'accommode de quelques dizaines de centimètres, la distance de fuite de fulva se mesure en mètres.




Libellule fauve, libellula fulva, vieilles femelles
Clés d'identification des odonates
Libellula fulva

4 commentaires:

  1. Photo très réussi de cette fulva mâle, mais j'en ai toutefois trouvé de plus coopérative que les tiennes au niveau de la distance !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Jean-Michel, mais tout dépend de l'individu. Un mâle "installé" (plusieurs heures) et décidé à défendre son lopin reviendra se percher 20 fois sur la même branche malgré l'approche. Un "nouveau" venant de s'établir et pas encore fixé sur la "valeur" de la zone peut très bien la déserter rapidement.
    C'est aussi une question de période. Libellula fulva a eu son heure de gloire en mai ; place désormais aux Orthétrums...

    RépondreSupprimer
  3. Je lui trouve vraiment de beaux yeux à celle-là et puis son vol pour défendre son perchoir est d'une vivacité incroyable.

    RépondreSupprimer
  4. Belles images!
    J'en ai aussi approché quelques uns récemment (Je crois?... je vais commencer par les comparer point par point à mon guide!), et les "miennes" n'étaient pas très coopératives non plus. Merci une fois de plus au commentaire de Geeko qui aide à l'approche!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !