dimanche 12 avril 2015

Le réveil du Roessmoerder

Roessmoerder

Le printemps s’éveille doucement au bord du Rhin. L’ail des ours embaume déjà les sous-bois, il fleurira sous peu. Les insectes se manifestent, abeilles, bourdons, piérides, bombyles, moustiques.
Je traque les premières libellules. Près du Rhin, ce sont souvent les cordulies bronzées qui ouvrent le bal. Je n’ai pas encore vu leurs exuvies.
Comme les cormorans, je profite de la lumière en attendant le spectacle des premières émergences…

Roessmoerder

Roessmoerder

Roessmoerder

Roessmoerder

Roessmoerder

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Un peu sinistre en hiver mais refuge de nombreux oiseaux. Désert pratiquement toute l'année... sans doute à cause des moustiques ! ;-)
      Merci Audrey, bonne soirée.

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !