mardi 29 septembre 2015

Discret

Gomphe à pattes noires

Le gomphe est un grand discret qui se montre peu. Il apparait au printemps, fraichement émergé, vol lourd et lent, ailes brillantes, pour disparaitre presque aussitôt.
Il se laisse parfois entrevoir au coeur de l’été, près du Rhin, en plein repas mais semble détester la promiscuité avec le photographe…

Gomphe à pattes noires

Gomphe à pattes noires

Voir ou revoir :
Annus horribilis

mardi 22 septembre 2015

Une fée rouge

Nymphe au corps de feu

La fée rouge est une petite demoiselle que je croise parfois dans les forets des Vosges du Nord. Parfois, elle se hasarde près du Rhin, seule ou presque.
C’est l’esprit du printemps qui va de sapin en noisetier sans parler au photographe…

Nymphe au corps de feu

Nymphe au corps de feu

Voir ou revoir :
Fées des bois
Les brindilles

dimanche 20 septembre 2015

Près des saules


L’automne s’annonce près des saules. Les demoiselles et les dragons ont disparu.
La fauche du regain a emporté les dernières fleurs. Ici ou là, les friches oubliées offrent des petits trésors…




dimanche 13 septembre 2015

Ecorces


Je vois des rivières et des canyons, des cicatrices et des plaies, des cendres et du sang, la vie…






jeudi 10 septembre 2015

La fée invisible

Libellule à quatre taches

Ce n’était pas une belle année pour la libellule à quatre taches. Presque absente des Vosges du Nord, elle est demeurée invisible sur les rives du Rhin. Etait-elle confinée près des points d’eau de la foret de protection ? Les moustiques de mai et les taons de l’été m’ont empêché de le vérifier.

Libellule à quatre taches - 2

Libellule à quatre taches - 3

Libellule à quatre taches - 4

Photos prises en avril 2014.

Voir ou revoir :
Vosgiennes
Libellule jaune

mardi 8 septembre 2015

Tête-à-tête

Libellule fauve

Les occasions de discuter en tête-à-tête avec les libellules ne sont pas si fréquentes. Quand l’imago voit arriver vers lui un gros cylindre sombre, il ne demande pas son reste !
Il demeure stoïque faute de pouvoir bouger lors de l’émergence (libellule fauve) ou quand il défend son territoire (sympétrum strié). Parfois la curiosité semble l’emporter (caloptéryx éclatant), à moins qu’il ne soit attiré par son image reflétée par la lentille de l’objectif ?
La plupart du temps, l’imago se fait tout petit, tétanisé, comme le pennipatte…

Pennipatte bleuâtre

Libellule fauve

Nymphe au corps de feu

Sympétrum strié

Caloptéryx éclatant

dimanche 6 septembre 2015

Reflets des Marais de Saint-Gond

Marais de Saint-Gond

En mars dernier, je suis allé rendre visite à Cathy Bernot de Champagne Balade. APN en bandoulière, nous sommes partis gouter la lumière des marais de Saint-Gond.
C’était un peu tôt pour y observer des libellules. A défaut d’écouter Cathy parler aux fées, j’ai profité de la magie des lieux, du graphisme de la végétation et des reflets…

Marais de Saint-Gond

Marais de Saint-Gond

Marais de Saint-Gond

Voir ou revoir :
Balade au Marais de Reuves (Vers le vent)
Le site du Marais de Reuves

vendredi 4 septembre 2015

Sous mes yeux

Sympétrum sanguin

Sous mes yeux près de mon pinceau
Une libellule rouge s’est posée
Quelle âme accompagnait-elle ?

Sôseki

Sympétrum sanguin - 2

Sympétrum sanguin - 3

Sympétrum sanguin - 4

mercredi 2 septembre 2015

Campagne


Peu après le lever du soleil, les campagnes qui bordent le Rhin s’éveillent…




lundi 31 août 2015

500è

Caloptéryx éclatant (femelle)

Pour le 500è article de Philibellules, je vous offre une petite sélection de mes demoiselles préférées…

Caloptéryx éclatant (femelle) - 2

Caloptéryx éclatant (mâle) - 3

Caloptéryx éclatant (mâle) - 4

Caloptéryx éclatant (mâle) - 5

Caloptéryx éclatant (femelle) - 6

Caloptéryx éclatant (mâle) - 7

Caloptéryx éclatant (femelle) - 8

Caloptéryx éclatant (femelle) - 9

vendredi 28 août 2015

Annus horribilis

Gomphe vulgaire (2013)

Après un printemps riche en émergences - je n’avais jamais photographié autant d’exuvies - la canicule du début d’été a sonné le glas !
Certaines espèces présentes tous les 2 ans environ ne se sont pas montrées, ainsi les libellules déprimées, les anax et les gomphes. Les libellules plus communes ont été étonnamment absentes : libellules à quatre tâches, orthétrums et sympétrums. D’habitude, ces derniers se rencontrent par dizaine.
Malgré des effectifs importants lors des émergences, les libellules fauves ont été assez discrètes. Les populations de cordulies et d’aeschnes semblent stables.
Coté demoiselles, seuls les pennipattes ont été en nombre. Les autres agrions, les caloptéryx, les lestes se font rares. Le déclin des nymphes au corps de feu et des naïades se poursuit…

Gomphe vulgaire (2013)