mercredi 31 octobre 2012

Fauves en liberté

Libellule fauve (mâle immature)

La Libellule fauve (Libellula fulva) est un odonate assez commun sur mes stations d'observation.
Elle émerge à la mi-Mai au pied de la végétation rivulaire et arbore pendant une dizaine de jours une livrée couleur caramel. Peu visibles pendant cette période, les fauves murissent assez loin des berges. Leur vol est encore mal assuré mais leur vue est déjà excellente.
Les femelles brunissent tandis que les mâles deviennent bleus. A ce stade, leur aire de chasse s'étend jusqu'aux berges dont les mâles se disputent les places ensoleillées.
Discrètes, les femelles ne fréquentent les berges qu'au moment des accouplements et des pontes. Les mâles sont territoriaux, leur agressivité est telle qu'ils n'hésitent pas à repousser des espèces plus grandes comme l'Anax empereur (Anax imperator) ou la puissante Libellule déprimée (Libellula depressa).
La Libellule fauve cède ses perchoirs aux Crocothémis et aux Orthétrums vers la mi-Juillet.

Libellule fauve (mâle)

Libellule fauve (mâle)

Libellule fauve (accouplement)

Libellule fauve (femelle)

Libellule fauve (femelle mature)

Voir ou revoir :
Vieille fauve
Quelques fauves

mardi 23 octobre 2012

Les bronzées

Aeschne mixte

Voilà plusieurs semaines que mes chères libellules avaient disparues de mes stations d'observation. Le retour du beau temps les a rendu moins discrètes. Elles sont apparues, moins vives, prenant la chaleur sur la rive ensoleillée du Fahrgiessen. Quelques Aeschnes mixtes au vol lourd au raz de l'herbe et de nombreux Sympétrums striés...

Sympétrum strié (femelle)

Sympétrum strié (femelle)

Sympétrum strié (mâle)

Sympétrum strié (mâle)

Sympétrum strié (mâle)

Voir ou revoir :
Sanguins de septembre
Aeschne mixte 2

mardi 16 octobre 2012

La Tour Carbonnière

Tour Carbonnière depuis le sentier de découverte

A quelques kilomètres des remparts d'Aigues-Mortes (Gard), la Tour Carbonnière se dresse au milieu des marais. Attiré par sa haute stature et son sentier de découverte vantant les oiseaux qui fréquentent les environs, j'y ai observé de nombreuses libellules.
La présence du sentier en caillebottis permet au public de traverser le marais, d'accéder à la Tour sans altérer le milieu (et sans risquer de se faire écraser par les automobilistes qui se rendent à Saint-Laurent d'Aigouze) et aux libellules de se chauffer sur ses planches.

Marais de la Tour Carbonnière depuis le sentier de découverte

Marais de la Tour Carbonnière depuis le sommet de la tour

Les espèces observées - que les eaux saumâtres des marais ne semblent pas affecter - lors de mes brefs passages sont des sympétrums, des crocothémis, des agrions et des aeschnes. Difficile néanmoins de réaliser de jolis portraits lorsque les sujets sont posés sur le caillebottis!

Crocothémis écarlate (mâle)

Crocothémis écarlate (mâle)

Crocothémis écarlate (femelle)

Sympétrum à nervures rouges (femelle)

Voir ou revoir :
Sous le vent
Fées camarguaises

lundi 8 octobre 2012

Sanguins de septembre

Sympétrum sanguin (mâle)

Les Sympétrums furent peu abondants cette année. Les Striés constituant le gros des effectifs, les Sanguins furent aux abonnés absents. Fuyant à mon approche, j'ai collectionné les clichés passables, n'ayant presque jamais l'occasion de faire une bonne photo, enfin une photo qui me plaise...

Sympétrum sanguin (mâle)

Sympétrum sanguin (mâle)

Sympétrum sanguin (mâle)

Voir ou revoir :
Sanguin