vendredi 9 mars 2012

Nymphes du printemps 2009

Nymphe au corps de feu

Parmi toutes les libellules que j'observe dans les Vosges du Nord, les Nymphes au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula) demeurent les plus faciles à observer.
Les "vraies" libellules, aeschnes, anax, cordulies et quatre tâches, patrouillent sans cesse à la recherche de proies, repoussent leurs ennemis, captent les femelles et se reposent à l'abri des branches hautes des arbres. Les depressa et les orthétrums gardent leurs distances tandis que la nymphe demeure cramponnée à son brin d'herbe ou se cache sous une feuille de rubanier. En évitant les mouvements brusques, il est possible de les approcher pour les immortaliser.

Nymphe au corps de feu

Certaines nymphes sont plus ternes. Je n'ai observé cette variété (f.melatonum sans rouge) à l'abdomen bronze et noir qu'une seule fois en 2009.

Nymphe au corps de feu

Les sphères sombres à la naissance de l'abdomen de cette nymphe sont des parasites, des acariens qu'on peut parfois observer sur la base des ailes ou sur le cou (protonum).

Nymphe au corps de feu

Photos prises les 06 mai et 03 juin 2009

A voir ou à revoir :
Nymphes de Mai
Nymphes au corps de feu
Pyrrhosoma nymphula

5 commentaires:

  1. Aaaahh, mes petites chouchoutes!! :)
    Quelles jolies photos!
    Les dames sont aussi belles que les gars et déploient des atours joliment variés!!
    Biz et A+!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Noushka, les nymphes sont la plupart du temps les premières demoiselles de la saison, je les attends avec impatience!

      Supprimer
  2. J'adore la deuxième photo et ce rouge que je vois d'ici est magnifique
    Merci PHIL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci France :) Peut-être en as-tu près de chez toi? Elles émergent en mars-avril dans le Sud.

      Supprimer
    2. Je ne le sais pas alors je regarderai bonne soirée

      Supprimer

Vos messages sont appréciés, merci !