mardi 31 mai 2011

Vulgatissimus

Gomphe à pattes noires

Gomphus vulgatissimus est le nom latin du Gomphe à pattes noires.
Je le voyais rarement les années précédentes, une ou deux fois tout au plus sur l'ensemble des sites où j'observe les odonates.
Comme Depressa évoquée hier, 2011 est l'année du Gomphe à pattes noires car je l'ai capté à plusieurs reprises sur tous mes spots de la plaine du Rhin.
Placide, son approche est assez facile et il se laisse photographier sur son perchoir. Lorsqu'il en a assez, il s'envole brusquement pour se poser sans élégance un ou deux mètres plus loin. S'il est en chasse, il lui arrive de décoller et de revenir avec sa proie sur son perchoir en feignant d'ignorer le photographe.

Gomphe à pattes noires

Gomphe à pattes noires

A lire aussi :
Monsieur Gomphe
Madame Gomphe
Goinfre gomphe

lundi 30 mai 2011

Les déprimées du Fahrgiessen

Libellule déprimée mâle (Libellula depressa)

Plusieurs Libellules déprimées (Libellula depressa) dominent la rive Ouest du Fahrgiessen qu'occupaient les années précédentes les Libellules fauves (Libellula fulva). Ce sont des insectes imposants que nul ne vient importuner sur leurs perchoirs bien en vue.
C'est la première année que je les observe ici et en nombre. J'ai noté qu'elles restaient à proximité des eaux chaudes et peu profondes et, comme le niveau du bras mort est bas, le Fahrgiessen doit leur paraitre idéal.
Les Libelles fauves n'ont pas déserté les lieux et peuvent être observées sur la rive opposée plus ombragée.
J'ai hâte de voir comment vont se comporter les Orthétrums. Je ne sais pas s'ils convoiteront les places des Fauves comme ils le font toujours ou s'ils occuperont les mêmes lieux que les années précédentes, obligeant les Déprimées à la cohabitation.

Libellule déprimée mâle (Libellula depressa)

Libellule déprimée mâle (Libellula depressa)

A lire aussi :
Depressa
Libellula depressa

vendredi 27 mai 2011

Entre ombre et lumière

Caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens)

Caché dans les rubaniers, j'ai attendu que les Caloptéryx d'abord distants finissent par s'habituer à ma présence et se laissent approcher. Curieux, les messieurs sont venus papillonner à quelques centimètres de l'objectif. Les dames sont prudemment restées à l'ombre bleue et bruitée de la haute végétation.

Caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens)

A lire aussi :
Le Caloptéryx nouveau est arrivé!
Demoiselle du Rhin
Porteur de rosée

jeudi 26 mai 2011

Face aux fauves!

Libellule fauve (Libellula fulva)

Ces Fauves là ne sont pas dangereux. Il est souvent difficile de les approcher, ils fuient à la moindre alerte. Parfois c'est d'une facilité déconcertante : voici quelques portraits obtenus pendant ces quelques secondes de grâce.

Libellule fauve (Libellula fulva)

Libellule fauve (Libellula fulva)

A lire aussi :
Libellula fulva
Émergence d'une Fauve

mercredi 25 mai 2011

Le Caloptéryx nouveau est arrivé!

 Caloptéryx éclatant (mâle)

Il y a des jours où tout coule de source, j'enchaine les prises de vue comme si j'enfilais des perles. Et il y a des jours où rien ne va, les libellules fuient devant l'objectif macro qu'il faut troquer comme le zoom, l'espèce recherchée n'est pas au rendez-vous, etc...
Malgré les Gomphes, les Libellules déprimées, les Agrions et les Nymphes captées le matin, je n'ai trouvé mon petit bonheur qu'en fin d'après-midi lorsque ce Caloptéryx éclatant m'a dévisagé...

Il y a peu d'eau dans le Fahrgiessen et mes chers Caloptéryx - moins d'une dizaine d'imagos - sont visibles très en amont du bras mort. Je n'en ai pas observé là où je les captais les années précédentes car les lieux sont dominés par des mâles depressa très agressifs. Ces derniers repoussent assez loin les agrions, les libellules fauves et les caloptéryx.

 Caloptéryx éclatant (mâle)

A lire aussi :
Farouche caloptéryx
Caloptéryx du Fahrgiessen

mardi 24 mai 2011

Libellules à quatre taches

Quadrimaculata

Les libellules à quatre taches (Libellula quadrimaculata) sont en nombre cette année. Elles sont aux forets vosgiennes ce que les Libellules fauves (Libellula fulva) sont aux points d'eau de la plaine du Rhin.
Territoriales, agressives, elles n'hésitent pas à repousser leurs congénères et tenir à distance les anisoptères imposants tels que les Libellules déprimées et les Anax.
Dotées d'une excellente vue, elles ne se laissent pas approcher à moins de 2 mètres. J'ai dû utiliser le zoom 70-300mm pour réaliser ces clichés ce qui explique le bruit numérique de la 1ère prise.

Quadrimaculata

Quadrimaculata

A lire aussi :
Quatre taches
Quadrimaculata

lundi 23 mai 2011

Les rives du Fahrgiessen

Libellule fauve (Libellula fulva)

En 2008 et 2009, les Libellules fauves (Libellula fulva) dominaient les rives du Fahrgiessen. Invisibles en 2010, presque absentes cette année, leurs places sont aujourd'hui occupées par les Libellules déprimées (Libellula depressa) que je n'avais jamais observées sur ces berges.
Les agrions sont également moins nombreux et les caloptéryx encore rares. Les nymphes et les naïades, présentes en d'autres lieux proches, n'ont pas encore montré le bout des ailes...

Libellule déprimée (Libellula depressa)

Agrion à larges pattes (Platycnemis pennipes)

Calopteryx éclatant (Calopteryx splendens)

A lire aussi :
Agrions à larges pattes
Fulva
Le Fahrgiessen

dimanche 22 mai 2011

Depressa

Libellule déprimée (mâle)

Au début du mois, je m'étais rendu dans les Vosges du Nord pour y observer les Libellules déprimées (Libellula depressa).
Les mâles restaient à portée d'objectif, défendaient leur territoire et s'accouplaient avec les femelles qui le traversaient. Les dames préféraient les hautes herbes sèches et la végétation immergée. Le seul moment où je pouvais les capter était la ponte que surveillait le mâle.

Libellule déprimée (mâle)

Ponte de Libellule déprimée (femelle)

Libellule déprimée (femelle)

A lire aussi :
Libellula depressa

jeudi 12 mai 2011

Agrions à larges pattes

Agrion à larges pattes

Les Agrions à larges pattes sont souvent les premières demoiselles que j'observe sur les rives du Fahrgiessen. Frêles et discrètes, elles vont des rubaniers aux feuilles tendres des saules puis des saules aux rubaniers. Seule la lumière du soleil sur leurs ailes signale leur présence...

Agrion à larges pattes

Agrion à larges pattes

A lire aussi :
16 mai 2010
L'agrion à larges pattes

mercredi 11 mai 2011

Naïades

Naïade aux yeux rouges

Après avoir aperçu des imagos solitaires dans les rubaniers, j'attends l'invasion des berges par les Caloptéryx avec impatience! J'inspecte tous les jours mes "coins" et je rentre bredouille...
S'agissait-il d'individus précoces ? Pour en avoir le coeur net, je file vers un lieu sauvage où les Caloptéryx apparaissent en nombre plusieurs semaines avant les autres spots.
A peine arrivé, je me rends compte que les rubaniers ne sont pas assez hauts et que la végétation rivulaire n'est pas encore assez dense pour accueillir mes zygoptères préférés. Heureusement, Agrions porte-coupe, Agrions élégants et Naïades aux yeux rouges étaient au rendez-vous! Très vifs et farouches en cette fin d'après-midi, je reviendrai les immortaliser un matin de bonne heure lorsque la rosée les rend plus dociles.

Naïade aux yeux rouges

Naïade aux yeux rouges

A lire aussi :
La Naïade aux yeux rouges
Les Naïades de la Sauer

mardi 10 mai 2011

L'Agrion jouvencelle

Agrion jouvencelle

L'Agrion jouvencelle est une demoiselle que je croise parfois à quelques mètres des berges. Je ne la capte qu'occasionnellement, lui préférant les "vraies" libellules telle que la libellule fauve...

Agrion jouvencelle

Agrion jouvencelle

A lire aussi :
Agrions du Rhin
Demoiselles
Le jardin des agrions

lundi 9 mai 2011

Elégants agrions

Agrion élégant

Au Fahrgiessen, les agrions sont les seules libellules présentes. Les caloptéryx ne papillonnent pas encore. Aucun aeschne, aucune libellule fauve n'arpente les berges.
A l'étang du Beilenkopf, les cordulies, les aeschnes et les libellules fauves ont pris possession des eaux tandis que les agrions demeurent rares...
Voici quelques portraits de ces discrètes demoiselles...

Agrion élégant

Agrion élégant

A lire aussi :
Agrions du Rhin
Agrions
Les agrions du Fahrgiessen
Agrion élégant

vendredi 6 mai 2011

Libellula fulva

Libellule fauve

Les premières émergences des libellules fauves ont eu lieu il y a une dizaine de jours sur la rive Est du Beilenkopf. J'ai ensuite aperçu dans les hautes herbes les imagos immatures pendant quelques jours.
Depuis le 1er Mai, elles avaient disparu, absentes du murissoir et des berges de l'étang.
Les voici enfin, défendant leur territoire, n'hésitant pas à intimider la cordulie bronzée et l'aeschne mixte...

Libellule fauve

Libellule fauve

A lire aussi :
Emergence d'une fauve
Les fauves du Rhin
L'après-midi des fauves

jeudi 5 mai 2011

Pyrrhosoma nymphula

Nymphe au corps de feu

Les Libellules à quatre taches et les Libellules déprimées se tiennent à bonne distance de mon zoom, préférant la végétation immergée de cet étang vosgien à la végétation rivulaire où je suis posté. Je ne remarque aucune Cordulie bronzée, observée sur les lieux les années précédentes. Seules les Nymphes au corps de feu restent à portée d'objectif.

Nymphe au corps de feu

Les Nymphes ne s'accouplent pas encore mais se disputent les meilleures places ensoleillées.

Nymphe au corps de feu

Sur la rive ombragée, les émergences se poursuivent. La densité de la végétation, le manque de lumière et la petite taille des sujets rend la prise de vue difficile. Bruit numérique et flou sont au rendez-vous...

A lire aussi :
Les Nymphes sont de retour!
Vosges du Nord - Heimbach
Les nymphes

mercredi 4 mai 2011

Monsieur Gomphe

Gomphe à pattes noires

A peine arrivé à l'étang, ce Gomphe à pattes noires (Gomphus vulgatissimus) s'est mis à mon entière disposition pour une séance photos de quelques minutes.
Vu son état et son manque de réaction lorsque j'approchais, je crois que son émergence était récente.

Gomphe à pattes noires

Gomphe à pattes noires

A lire aussi :
Madame Gomphe
Gomphe de Mai
Goinfre gomphe

mardi 3 mai 2011

Fées des Vosges

Nymphe au corps de feu

Les petites fées des Vosges sont de plus en plus visibles.
Au bord des étangs, les Nymphes au corps de feu envahissent orties et noisetiers ensoleillés.
Près des tourbières, les Libellules à quatre taches paradent aux cotés des Libellules déprimées. Il faut délaisser le 100mm macro et se faire oublier pour capter ces anisoptères nerveux...

Libellule à quatre taches

Libellule déprimée

A lire aussi :
Les Nymphes sont de retour!
Quatre taches
Libellula depressa

lundi 2 mai 2011

Farouche caloptéryx

Caloptéryx éclatant (femelle)

Les rives du Fahrgiessen se peuplent lentement. Quelques agrions à larges pattes un peu plus à l'Est. Et cette femelle Caloptéryx bien seule en ce dimanche matin.
J'ai eu beaucoup de peine à l'approcher tant elle semblait jouer avec le vent et la végétation pour se dissimuler...

A lire aussi :
Caloptéryx du Printemps
Caloptéryx du Fahrgiessen