dimanche 13 mars 2011

Festival Natur'émotion

Affiche du festival Natur'émotion

Je ne sais pas ce que vous ferez le week-end des 20, 21 et 22 mai 2011. Je crois que je n'hésiterai pas à faire 2 heures de route pour admirer les photos de Cathy Bernot, invitée à exposer au Festival Natur'émotion de Scy-Chazelles en Moselle (57160). Bien sur, je me régale à l'idée de retrouver "en vrai" les oeuvres de Julien Poirion, Pascal Bourguignon, Vincent Munier et de découvrir les photos des autres invités...

Dépliant du festival Natur'émotion
Dépliant du festival Natur'émotion

Article de Cathy Bernot
Le site du festival Natur'émotion

vendredi 11 mars 2011

Le Delta de la Sauer

Caloptéryx éclatant


Le magazine photo Image & Nature n°39 paru début mars 2011 consacre sa rubrique Itinéraire photo à la découverte de la Réserve naturelle du Delta de la Sauer.

Réserve naturelle


J'ai souvent évoqué cette réserve car elle est située à quelques kilomètres de mon domicile. J'y ai photographié essentiellement des libellules. L'accroissement de la fréquentation canine et automobile m'en ont peu à peu éloigné.
Les nombreuses déjections à l'entrée des sentiers, les chiens lâchés dans les friches, les quads et les 4x4 rutilants élargissant les sentiers, creusant des ornières, écrasant au passage la flore et la petite faune si bien décrites dans l'article du magazine, ont rendu cet endroit moins attirant pour le photographe ou le piéton badaud.
Traqué jusque sur les digues par les vététistes, gênant l'observation et la prise de vue, j'ai fini par déserter ces lieux que personne ne peut sérieusement protéger de la bêtise humaine, faute de moyens.
L'article d'Image & Nature n'est cependant pas vain. Au même titre que le numéro spécial de Terre sauvage consacré aux réserves naturelles alsaciennes paru en 2010, il participe à la sensibilisation du public à la protection d'un milieu fragile.
Mais il ne peut convaincre que des amoureux de nature déjà vaccinés. Cela ne dissuadera pas les propriétaires de chiens et de 4x4 peu enclins à lire ce genre de publication. Je doute également que cela soit suffisant pour attirer l'attention des décideurs politiques sur la nécessité d'apporter des solutions durables pour protéger cette réserve. On peut toujours rêver...

Terre sauvage, avril 2010