mardi 16 novembre 2010

Quatre taches

Quadrimaculata, Beilenkopf 2010, 300mm

Quelques photos de la libellule à 4 taches dont j'apprécie la beauté et que j'ai peu observé cette année.
Pratiquement absente des Vosges où elle était en nombre en 2009, j'ai photographié en juin 2010 un spécimen près du Rhin, en bordure de la foret d'Offendorf.

Quadrimaculata, Vosges du nord 2010, 300mm

Quadrimaculata, Vosges du nord 2009, 100mm

samedi 13 novembre 2010

Nymphes au corps de feu

Nymphe au corps de feu

Cette année, j'avais attendu le mois de mai avec impatience.
J'espérais retrouver mes belles nymphes au corps de feu près des étangs et des marais des Vosges du Nord. Hélas, plusieurs petits cours d'eau qui alimentaient des tourbières étaient taris et je n'avais que le spectacle de points d'eau asséchés à me mettre sous l'objectif.
Je n'ai pas d'information exacte et précise sur le tarissement des rus. En hiver déjà, les larves ne disposaient pas d'un niveau d'eau suffisant pour continuer leur croissance. Ce qui m'a surpris au printemps est que les nymphes, logiquement absentes des tourbières, n'étaient pas au rendez-vous au bord des étangs vosgiens correctement alimentés en eau.

Nymphe au corps de feu

Nymphe au corps de feu

Ces photos ont été prises en mai 2009.

jeudi 11 novembre 2010

Doux sympétrums

Sympétrum sanguin

Abondant les années précédentes, le Sympétrum sanguin était le grand absent de mes zones d'observation habituelles. Comme d'autres espèces telles que nymphes, naïades et crocothémis...

Sympétrum sanguin

Sympétrum sanguin

Les photos ont été prises en aout.

mercredi 10 novembre 2010

Les caloptéryx du Rhin

Caloptéryx éclatant (mâle)

Petits éclats de métal au vol papillonnant, les caloptéryx me fascinent.
Ce sont les seules libellules que je parviens à approcher et qui montrent en retour une curiosité, un intérêt avant de fuir.
Il faut voir le manège de ces petites fées qui vivent en colonies défier chacune leur tour ou presque le photographe.
Il y a l'immobile stoïque qui domine son instinct qui le pousse à fuir, le pivot qui tourne sur lui-même tandis que le photographe cherche un meilleur angle de prise de vue, le pataud qui multiplie les cabrioles dans l'herbe humide sans jamais baisser le regard, le mécontent qui déploie ses ailes comme un petit dragon, l'intrépide qui défie l'objectif pour protéger son territoire et l'en chasser...

Caloptéryx éclatant (femelle)

Caloptéryx éclatant (mâle)

Caloptéryx éclatant (femelle)

Ces photos ont été prises au printemps près du Rhin.