jeudi 10 septembre 2009

Rien n'est moins sur que l'incertain

 
Voici un problème typique d'identification : cette aeschne peut être confondue avec une autre, je ne dispose pas de bons clichés et mes notes d'observation ne me sont d'aucun secours !
L'aeschne mixte (aeschna mixta) est définie par Daniel Grand et Jean-Pierre Boudot comme le véritable petit sosie de l'aeschne des joncs (aeschna juncea). Comment les distinguer à coup sur lorsque les clichés et les notes de terrain ne montrent pas ce qui les différencie (la taille, la marque jaune en forme de clou à la base de l'abdomen) ? Une interview ? Une énième relecture des ouvrages de référence ?


L'aeschne mixte peuple sensiblement les mêmes habitats que son ainée, les eaux stagnantes à faiblement courantes, ce qui est le cas de l'étang du Beilenkopf. Leur période de vol est également commune. Leur comportement, les mâles patrouillent le long de la végétation des berges, ne me permet pas de trancher.
Une énième relecture du Guide des libellules, "l'aeschne mixte est nettement plus petite que la plupart des autres aeschnes", m'offre une piste : les imagos captés sont plus petits que l'aeschne bleue photographiée dans les Vosges du Nord. J'en déduis (sans certitude) que j'ai observé une aeschne mixte et non l'aeschne des joncs...

9 commentaires:

  1. une chose est sur est que tu as photographié une aeschne ...
    Laquelle ? cela restera un vrai mystere , ce qui ne l'est pas c'est que les prendre en image en vol n'est pas facile et tu t'en es bien sorti ...

    RépondreSupprimer
  2. En effet, même si je débute dans l'identification des libellules, je me suis également rendue compte de la difficulté à distinguer certaines espèces.
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement l'important n'est pas tant de rendre son nom à cette aeschne que d'avoir réussi la performance de la photographier en plein vol...ce qui mérite quand même un sacré coup de chapeau.

    RépondreSupprimer
  4. Regardes la dentition et elle te répondra en verlan!!!

    Carine...

    RépondreSupprimer
  5. Plus sérieusement, c'est formidable d'avoir pu photographier une Aeschne, quelle qu'elle soit comme tu l'as fait.
    Qui me parlait de chance??

    Carine

    RépondreSupprimer
  6. Et bien je trouve tes photos tres belles puis prendre ces bestioles en photos
    pas si simple

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi, sur la première photo, les bandes antéhumérales me semblent suffisamment importantes pour avoir à faire à une aeschne ... bleue ! Bigre, je sais, cela ne va pas t'avancer !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer
  8. Un message t'attends sur mon blog :-) ! En espérant qu'il te plaise...
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai rencontrée aussi (presque sûre...). Et si tes photos ne te permettent pas une identification fiable à 100%, elles m'ont permis d'identifier la mienne très rapidement. Merci :-)
    (Et pour moi, beaucoup plus facile qu'en vol: elle était posée!)

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !