jeudi 24 septembre 2009

Disette

Le niveau du Rhin, de ses affluents et des bras morts a baissé. Le Fahrgiessen n'a pas belle allure, découvrant ses berges boueuses. Quelques aeschnes patrouillent au ras de l'eau, les sympétrums sont les grands absents. La Sauer ne laisse entrevoir qu'un maigre chenal et un lit vaseux exploré par les hérons et les aigrettes blanches. Pas ou peu de libellules en vue, rien qui ne mérite une photo.

2 commentaires:

  1. phil ne desespere pas , chez moi beaucoup on disparus aussi , plus un seul agrion , je pense que le soleil les a cuits , plus de fauve ou autre orthetrums , seul quelques sympetrum fond de la resistance dans mon secteur ...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis allée faire un tour dans "mes" tourbières: rien à part quelques lestes, et de nombreuses mares complètement à sec! A part les tipules et les frelons, c'est le désert :-(

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !