jeudi 7 mai 2009

Les nymphes

Petite inspection des étangs des Vosges du Nord.
Pas de signes manifestes de la présence de grandes libellules, un peu tôt sans doute pour les anisoptères mais cela ne signifie pas qu'ils sont absents : les gomphes et les cordulégastres sont souvent perchés et hors de portée de l'objectif ou en lisière de foret. Je ne remarque pas en surface les vols imprévisibles des aeschnes.
Seules quelques nymphes au corps de feu laissent entrevoir leurs jolis yeux...






Nymphes au corps de feu

3 commentaires:

  1. chez moi aussi ,les aeschnes sont pour l'instant absent. Les gomphes eux, sont bien present ainsi que les libellules fauves et quelques calopteryx.Mais dans l'ensemble, c'est pas encore la foulle.

    Par contre,les lestes et les agrions sont presents en tres grand nombre.

    RépondreSupprimer
  2. Les cordulies bronzées (Cordulia aenea) sortent depuis une bonne semaine ; il faut les chercher en priorité sur des berges ombragées, voire enracinées. Les Cordulies à deux taches (Epitheca bimaculata) commencent à se montrer aussi, mais là c'est plus difficile de tomber dessus...
    Concernant les aeschnes, l'Aeschne printanière (Brachytron pratense) est en ponte depuis deux semaines déjà... C'est pas très gros, alors faut ouvrir l'oeil !

    RépondreSupprimer
  3. Deux très belle séries de clichés parfaitement maîtrisés sur les Agrions et les Nymphes.... Bravo !!! Merci aussi pour les visites et les commentaires sur Nature Lilliputienne.
    A bientôt

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !