mercredi 20 mai 2009

Les Naïades de la Sauer

Je décide de prospecter une petite aire de la Sauer où j'avais pu photographier des caloptéryx et une espèce que je n'avais pas su identifier.
L'endroit n'est pas une presqu'ile mais une petite avancée dans un bras mort de la rivière. Les rives sont couvertes de rubaniers où se cachent les caloptéryx et les agrions. Quelques jeunes saules abritent l'espèce que j'aimerai mieux approcher.
Les grosses libellules sont absentes mais je découvre des naïades aux yeux rouges (Erythromma najas) très mobiles.
Au cours de l'identification, je les confonds avec Erythromma viridulum car mes naïades semblent présenter une coloration bleue de S2-3 et S8, l'examen de l'extrémité abdominale me fait pencher vers Erythromma najas.




2 commentaires:

  1. Erythromma najas, effectivement. Sous nos lattitudes septentrionales, Erythromma viridulum se fait attendre jusqu'en été ou presque, de toute façon. En mai, ça ne peut être que E. najas.

    RépondreSupprimer
  2. Une espèce que je n'ai jamais rencontré. Merci pour ces images !

    Cdt,
    Jma

    RépondreSupprimer

Vos messages sont appréciés, merci !